Accueil

Visite à l'embauche

Vous embauchez un nouveau salarié ? Quelle démarche devez-vous faire ? Avant toute demande de visite, il est désormais obligatoire de télécharger, remplir et nous renvoyer le formulaire de déclaration des risques particuliers. 

CAS GENERAL – Salariés non exposés à des risques particuliers

Visite d’Information et de Prévention (VIP)

  • Jusqu’à 3 mois après la prise de poste
  • Aucun avis d’aptitude délivré
  • Réalisée par un membre de l’équipe médicale (médecin du travail, médecin collaborateur, interne, infirmier)

EXCEPTIONS

  • Femmes enceintes, venant d’accoucher ou allaitantes :

=> Orientation vers le médecin du travail à l’issue de la VIP

  • Salariés travaillant de nuit, mineurs, exposés à des agents biologiques pathogènes groupe 2 (ABP2), à un champs électromagnétique (CEM) > valeur limite d’exposition (VLE)

=> Avant la prise de poste

  • Travailleurs handicapés ou titulaires d’une pension d’invalidité

=> Réalisée par le médecin du travail

  • Apprentis

=> Jusqu’à 2 mois après l’embauche

 

Les conditions suivantes doivent être cumulées pour bénéficier d'une DISPENSE DE VIP :

  • Le salarié a bénéficié d’une VIP dans les 5 ans (ou 3 ans suivant le cas)
  • Emploi identique présentant des risques d’exposition équivalents
  • Professionnel de santé en possession de la dernière attestation de suivi ou du dernier avis d’aptitude
  • Aucune mesure individuelle d’aménagement, d’adaptation ou de transformation du poste de travail  ou aménagement du temps de travail ou avis d’inaptitude émis au cours des 5 dernières années (ou 3 dernières années selon)

SUIVI RENFORCE – Salariés exposés à des risques particuliers (3)

Examen médical d’aptitude à l’embauche (EMAE)

  • Délivrance d'un avis d'aptitude
  • Avant l'embauche
  • Réalisé par le médecin du travail

 

Les conditions suivantes doivent être cumulées pour bénéficier d'une DISPENSE d’EMAE :

  • Le salarié a bénéficié d’un EMA dans les 2 ans
  • Le travailleur est appelé à occuper un emploi identique présentant des risques d'exposition équivalents
  • Le médecin du travail intéressé est en possession du dernier avis d'aptitude ou d'inaptitude du travailleur
  • Aucune mesure d'aménagement du poste formulée ou aucun avis d'inaptitude n'a été émis au cours des 2 dernières années