Cookie Consent by PrivacyPolicies.com
Accueil

Foire aux questions

Un cas contact est une personne ayant eu un contact à risque avec une personne contaminée par la Covid-19. Par contact à risque, on entend les situations suivantes :

  • en face à face à moins d’un mètre (embrassade, poignée de main…) et sans masque ou autre protection efficace ;
  • plus de 15 minutes, dans un lieu clos, sans masque, alors que la personne contaminée tousse ou éternue : repas ou pause, conversation, déplacement en véhicule, réunion...
  • à l’occasion d’échange de matériel ou d’objet non désinfecté ;
  • d’actes de soins ou d’hygiène ;
  • en partageant le même lieu de vie.

Si la personne déclarée positive à la Covid-19 à l’origine du contact est quelqu’un avec qui l’on vit, faire un test dès que possible et rester isolé jusqu’à 7 jours après la guérison de tous les cas du foyer.

Cas considéré comme un cas contact au domicile. Tous ceux qui vivent au domicile de l’enfant sont considérés comme des cas contact de l’assistante maternelle, l’enfant est considéré comme vecteur du virus. Ils devront faire leur test immédiatement et suivre la procédure en fonction des résultats du test.

Il s’agit d’un Cluster. L’AIPVR vous remet un kit de gestion de covid19 comportant l’arbre décisionnel, la matrice de contact-tracing, le guide de nettoyage/désinfection covid19.

L’employeur doit contacter l’ARS pour des recommandations plus spécifiques.

Une personne salariée peut demander à bénéficier d’un certificat d’isolement à son médecin traitant, de ville ou du travail. Ce certificat est alors à présenter à l’employeur afin d’être placé en activité partielle. Lorsque le salarié a déjà fait à ce titre l’objet d’un certificat d’isolement entre mai et août derniers, un nouveau justificatif ne sera pas nécessaire, sous réserve que les possibilités d’exercice de l’activité professionnelle en télétravail ou en présentiel n’ont pas évolué. Lorsque le salarié est en désaccord sur l’appréciation portée par l’employeur sur la mise en œuvre des mesures de précautions supplémentaires permettant l’exercice de l’activité en présentiel, il peut demander au médecin du travail d’évaluer la situation. Dans l’attente de cet avis médical, le salarié demeure en activité partielle, au regard du principe de précaution qui prévaut.

Généralement, la CPAM contacte toutes les personnes ayant eu un contact à risque avec un cas de covid19 confirmé. Cependant, l’entreprise peut participer au contact-tracing par l’utilisation de la matrice d’exposition remise par l’AIPVR. L’employeur ou le référent covid19 communique cette liste à la CPAM.

Non, il n’est plus nécessaire de faire un test de contrôle covid19, que le test précédent ait été positif ou négatif, si les délais d’isolement requis ont été respectés.

Que vous ayez des signes ou non, votre employeur ne peut en aucun cas vous obliger à vous faire dépister. Cependant, en cas de contact suspect avec une personne porteuse du coronavirus, ou de signes évocateurs de covid19, il vous est fortement recommandé de vous faire dépister en prenant RDV dans laboratoire agréé ou en passant par votre médecin traitant. Si vous êtes identifié comme cas contact à risque, vous devez obligatoirement vous faire dépister.

Concernant les professionnels de santé, les mesures d’éviction ne sont pas les mêmes qu’en population générale. En effet, lorsqu’un professionnel de santé est cas contact, l’isolement n’est pas systématique. Pour plus de détails, consultez la page suivante : ARS PACA - Professionnels de santé

Modifier mes préférences en matières de cookies.